· 

Navigation Sète - Grau du roi

Un tournage qui tombe au bon moment ^^

Comme vous le savez, le défis avec le Praia est de subvenir à son entretien gourmand et les finances qui vont avec.

Cela fait 3 ans depuis le dernier carénage alors que l'idéal est de le sortir tous les ans. ce besoin est tant pour refaire les peintures et surtout antifooling, mais également faire sécher le navire jusqu’à ce qu'il " recrache son eau" afin d'éliminer les tarets, ceux qui vivent dans le bois sous la ligne d'eau.

Certain bordées sont à réviser et le calfa également; le Praia recommence à faire de l'eau, rien de paniquant mais le stress de faire un pas en arrière après toute cette énergie depuis 2013 nous met la pression.

Un contrat de tournage nous est alors proposé, nous acceptons nous rappelant que depuis le début de cette aventure tout se déroule en mode border line mais avec toujours une solution de dernière minute.

Nous voilà donc parti dans une nouvelle aventure; préparer le navire avec carénage pour le présenter fin septembre à Cavalaire, non loin de saint Tropez

Ici à la pointe courte, nous attendons l'ouverture des ponts de Sète, initialement pour présenter le Praia à Marseille à l'équipe de tournage. Les cales pleines de ravitaillement, les 9 équipiers à bord, chaud du départ pour voir naviguer ces 62 tonnes d'histoires sous voiles... Seulement petit problème, un des 5 ponts tombe en panne moins de 12 h avant le départ, nous voilà bloqués. Que proposer à nos marins frustrés à quai que baignades, musique soirée et bonne bouffe? Un dessinateur anglais s'est ensuite installé faisant les esquisses du Praia, sont travail est juste extraordinaires, le dessins se présente sur plusieurs pages, il nous dit que la peinture viendra. Nous espérons qu'il nous enverra une photo du résultat :) Le voisins ici sont extraordinaires, tant que nous avons surpris deux de nos marins invités à boire un café chez un, nous leurs avons tous fait visiter le navire puis invité à se joindre à nous écouter les aventures du Praia autour d'un verre.

L'équipe du tournage de Nicolas Benamou étant professionnel et rodés des aléas, no soucis, ils sont tous venus jusqu'au Praia pour validé le contrat à notre grand bonheur :). Ils ont d'ailleurs apprécié ce changement pour une visite de la pointe courte de Sète avec ses petites ruelles pavées aux nombreux chats, plantes et charme typique Sétois. Les pont ouvrent exceptionnellement le pont de la gare à la manivelle 2 jours après, nous en profitions pour partir expressément.

Nous pouvons donc aller directement au Grau du roi ou le chantier Spano nous accueille pour réaliser les travaux.

L'annexe du Praia à été optimisée afin de le pousser pour aider ce vieux navire manœuvrant comme tout vieux gréement.

Je suis aux commandes de l'annexe servant de pilotine (Maryline), pour un premier accostage entre les ponts (en attendant l'ouverture des suivants), les premiers test sont concluant malgré les petits soucis actuels de l'annexe ( cable d’accélérateur sur le point de céder, ne permettant pas d’accélérer à fond, les bougies à changer rendent le moteur capricieux) 

Le capitaine nous offre des manœuvres tout en douceur pour des accostages entre les lignes des pêcheurs.

Notre équipage est juste parfait, ici, français italien et mexicain à bord, la symbiose à bord est juste extra tout le long et la météo nous offre une navigation calme et reposante.

Mouillage devant port Camargue pour passer la nuit, avec un coucher de soleil magnifique et une eau claire et limpide qui nous change de l'étang de Thau!

Nous voilà reparti pour un pont! l'annexe parti en éclaireur, nous présentons le Praia dans ce petit canal au fort courant et devons refaire une manœuvre d'accostage cette fois ci sur un navire de pêche car pas de place pour le Praia.

Nous nous accostons ensuite à un premier emplacement, toujours appuyé par l'annexe, ici nous sommes en zone de pêche ou de gros beaux navires garnissent la zone.

Présentation ensuite sur le ber pour sortir le Praia de l'eau, pour nous encore une manière différente pour la sortie (la 1 ere avec le navire en latéral sur ber, la 2 eme sur sangles voir les anciens carénages dans les vidéos). Cette fois ci le ber présent le navire de face, maintenu droit par les 4 piliers réglables. La manœuvre nous fait encore exercice avec un canal non large et un courant intense régulièrement changeant.

Une fois sorti de terre, un navire de pêche vient de tomber en panne et doit réviser en urgence sont gouvernail.

Nous remettons à l'eau pour quelques jours, sans nos marins pour les manœuvres mais aide du chantier. étant plus que deux, David à la barre et moi, Maryline à l'annexe, il faut du monde pour gérer les par battages et amarres. toujours tout en douceur face à un courant ne permettant pas l'erreur. La manœuvre du bateau de pêche est impressionnante, un accostage au Praia en attendant le passage d' autres navires aussi imposants. Le capitaine à aidé ensuite à guider avec l'annexe (il y en avait une 2 eme) de ce gros bateau non manœuvrable dans le canal pour un spectacle apprécié de tous les gens sur les quais. La place à quai du pêcheur nous est offerte le temps de pouvoir le ressortir d'ici quelques jours. Ambiance bien changeante dont nous avions besoin après 3 ans sur l'étau du temps, enfin l'étang de Tau.

Seule chose qui nus dépayse pas tant et que nous apprécions, est l'ambiance du chantier Spano qui nous rappelle chez Yves Bernadou, chantier familial ou père et fils bossent ensemble faisant traverser les ages à ce chantier naval avec tout le savoir faire que demande nos vieux gréements.

Le défis du moment: un mois à deux pour refaire toutes peintures et travaux avant la navigation pour le tournage

A ceux qui souhaitent faire parti de cette aventure faites nous signe ;) 

Écrire commentaire

Commentaires: 0